Sélectionner une page

Je veux parler de la peste dite de Justinien qui, à l’époque de la gloire de Constantinople, et avec des résurgences qui se sont étalées sur deux cents ans, a provoqué un choc démographique dramatique, bouleversé les équilibres géostratégiques du temps, jeté à bas les économies et démantelé les sociétés. La pandémie s'est déroulée de 541 à 767[7],[8], en une vingtaine de poussées successives de périodicité d'environ 9 à 13 ans, périodes dont le mécanisme reste énigmatique. La peste de Justinien (VIe-VIIIe siècle) par Annick Peters-Custot, Professeur d’Histoire byzantine à l’Université de Nantes. Durant sa vie, il fut Empereur Romain d'Orient. [9][10][11] The plague's social and cultural impact has been compared to that of the Black Death (the second plague pandemic) that devastated Eurasia in the 14th century. Although the conquest occurred in 554, the reunification did not last long. [24][25] This conclusion is based on historical descriptions of the clinical manifestations of the disease[26] and the detection of Y. pestis DNA from human remains at ancient grave sites dated to that period. Biraben, vers le nord, la pandémie n'a pas dépassé la Loire, ni les régions de Dijon et de Trêves. En 541, la Peste de Justinien (épidémie de peste qui porte son nom) a balayé l’empire, tuant Théodora et le tuant presque. Elle a sévi à partir de 541 jusqu'en 767, dans tout le Bassin méditerranéen, avec un épisode paroxysmique jusqu'en 592. Les points de pénétrations et les voies de diffusions révèlent les échanges commerciaux et les zones de peuplement des VIe et VIIe siècles[9]. La première aurait fait 10000 morts par jour et la deuxième 6000. Les épidémies durant l'Antiquité et le début du Moyen-Âge. Even then, he did not refrain from demanding the annual tax, not only the amount at which he assessed each individual, but also the amount for which his deceased neighbors were liable. La peste de Justinien, dite aussi pestis inguinaria ou pestis glandularia en latin, est la première pandémie connue de peste (les « pestes » précédentes restent incertaines quant à leur nature exacte). [34] Frequent subsequent waves of the plague continued to strike throughout the 6th, 7th and 8th centuries, with the disease becoming more localized and less virulent. Citer Partager. The most basal or root level existing strains of the Yersinia pestis as a whole species are found in Qinghai, China. Selon Évagre le Scholastique dans son Histoire ecclésiastique, l'épidémie débute en Éthiopie, puis remonte en Égypte, puis en Palestine, en Syrie pour atteindre Constantinople en 542, lors de la quinzième année du règne de Justinien. En ce qui concerne les pertes humaines, les témoins historiques parlent d'un tiers à la moitié de la population. ", https://en.wikipedia.org/w/index.php?title=Plague_of_Justinian&oldid=995722946, Creative Commons Attribution-ShareAlike License, Mordechai, L; Eisenberg M; Newfield T; Izdebski A; Kay Janet; Poinar H. (2019). ORCID Info Ajouter à ORCID. La peste de Justinien, du nom de l’empereur qui régnait à cette époque, tua environ 25 millions de personnes à travers le monde et particulièrement autour du bassin méditerranéen. Cet essor commercial traduit un basculement économique du sud au nord de l'Europe, avec notamment un renforcement des rois francs qui tournent le dos à la Méditerranée, des marchands frisons et des Anglo-Saxons[13]. Translation of relevant portions. La Peste de Justinien. Evagrius was afflicted with the buboes associated with the disease but survived. « Cette province est cruellement dépeuplée », « Un certain dimanche, on compta 300 cadavres dans la cathédrale », Lee Mordechai, Merle Eisenberg, Timothy P. Newfield, Adam Izdebski, Janet E. Kay et Hendrik Poinar, «, conquête anglo-saxonne de la Grande-Bretagne, https://www.pnas.org/content/116/51/25546, Within decades, Rome and Persia were so plague-weakened that the armies of Islam, formed in one of the only parts of either empire to remain plague free, could conquer Mesopotamia, the Middle East, North Africa, Spain, and most of, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Peste_de_Justinien&oldid=175933882, Article contenant un appel à traduction en anglais, Portail:Sciences humaines et sociales/Articles liés, Portail:Maladies infectieuses/Articles liés, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence. 482. 3) La peste de Justinien Timeline created by CélestineN. Il arriva aussi qu’une multitude de serpents et un grand dragon semblable à une grosse solive, descendirent à la mer entraînés par les eaux du fleuve ; mais ces animaux étouffés dans les flots orageux de la mer salée, furent rejetés sur le rivage. La première peste historiquement attestée atteint le Moyen-Orient et l’Europe en 541, sous le règne de l’empereur byzantin Justinien, d’où son nom de peste de Justinien. Il la signale à Arles en 549 : « Cette province est cruellement dépeuplée », et à Clairmont (aujourd'hui Clermont-Ferrand) en 567 : « Un certain dimanche, on compta 300 cadavres dans la cathédrale »[5]. « Il n’y avait pas âme qui vive par les rues, et si par hasard on croisait quelqu’un, c’est qu’il portait un mort », déplore Procope de Césarée. As the disease spread to port cities around the Mediterranean, the struggling Goths were reinvigorated and their conflict with Constantinople entered a new phase. En l’absence de chiffres précis, on estime que cette pandémie de peste aurait emporté 25 à 100 millions de personnes, … The Plague of Justinian or Justinianic Plague (541–549 AD) was the beginning of the first plague pandemic, the first Old World pandemic of plague, the contagious disease caused by the bacterium Yersinia pestis.The disease afflicted the entire Mediterranean Basin, Europe, and the Near East, severely affecting the Sasanian Empire and the Roman Empire and especially its capital, Constantinople. RÉTRO - Le coronavirus n'est pas la première pandémie à toucher notre planète. Rechercher dans le livre. He had invested heavily in the construction of great churches, such as Hagia Sophia. Características de la enfermedad. p. 10-16 . Cette étude apporte aussi un élément nouveau, elle montre que la pandémie (poussées 2 à 5) a franchi les Alpes de l'Italie à la Bavière[1], prolongeant un axe de pénétration déjà connu Constantinople - Ravenne - Vérone. Dès l’année suivante, 10 000 personnes sont tuées chaque jour par l’épidémie à Constantinople, la capitale byzantine. Il n'est pas possible encore (2019) d'expliquer pourquoi la pandémie s'est arrêtée après deux siècles ni comment elle a disparu d'Europe. L’empereur Justinien survivant à la peste bubonique (542) 691 économique de l’Empire. Avant lui, d’autres maladies ont marqué l’Histoire, parfois durablement à l’instar de la peste de Justinien. "Rejecting Catastrophe: the case of the Justinianic Plague. La maladie a débuté en Égypte vers la moitié du VIe siècle. Jean Vitaux, Histoire de la peste, PUF, 2010.- La peste a été l'une des plus effrayantes maladies infectieuses de l'histoire : survenant en trois grandes pandémies successives depuis la peste de Justinien, jusqu'à la Peste noire du Moyen Âge et la peste en Asie et dans le monde entier dans les années 1880-1920, elle sévit encore de nos jours. Les auteurs modernes penchent pour une origine asiatique (foyer endémique originel d'Asie centrale) parvenant en Méditerranée orientale par la route de la soie. Grégoire de Tours en parle plusieurs fois dans son Histoire des Francs. L'invasion des Lombards au nord de l'Italie inaugure un très long cycle de guerres et de divisions pour la péninsule face aux visées des puissances italiennes, période qui ne s'achève qu'au XIXe siècle avec la réunification de l'Italie ; En affaiblissant durablement l'Empire byzantin mais aussi l'Empire sassanide, elle aurait joué un rôle non négligeable dans la rapide expansion de l'islam quelques décennies plus tard, lors des guerres arabo-byzantines et de conquête musulmane de la Perse[12]. The Plague of Justinian or Justinianic Plague (541–549 AD) was the beginning of the first plague pandemic, the first Old World pandemic of plague, the contagious disease caused by the bacterium Yersinia pestis. C'est la première "pandémie" (épidémie planétaire). En effet, sur bien des points, l'œuvre de Justinien apparaît inachevée. Les effets différentiels peuvent avoir été exagérés, du fait de l'existence de seules sources britanniques, d'autant qu'il existe des indices de relation commerciale entre eux, impliquant un risque élevé de transmission de peste. Aussitôt après survint une contagion qu’ils appellent maladie des aines. The plague weakened the Byzantine Empire at a critical point, when Justinian's armies had nearly retaken all of Italy and the western Mediterranean coast; the evolving conquest would have reunited the core of the Western Roman Empire with the Eastern Roman Empire. [23], The Plague of Justinian is generally regarded as the first historically recorded epidemic of "Yersinia pestis". La Peste de Justinien. J.-C., a permis de confirmer la présence de Yersinia pestis. Celui-ci, à son apogée sous Justinien, était en voie de reconquérir l'Italie et la côte occidentale de la Méditerranée ; cela aurait signifié, en cas de succès, le retour à un Empire romain unifié, pour la première fois depuis 395. Je veux parler de la peste dite de Justinien qui, à l’époque de la gloire de Constantinople, et avec des résurgences qui se sont étalées sur deux cents ans, a provoqué un choc démographique dramatique, bouleversé les équilibres géostratégiques du temps, jeté à bas les économies et démantelé les sociétés. L’odeur y est intenable, on ne sait plus que faire des cadavres. Son apparition a coïncidé avec les offensives saxonnes renouvelées dans les années 550, tandis qu'auparavant les Saxons étaient contenus. La Peste de Justinien . A revisionist view expressed by scholars such as Lee Mordechai and Merle Eisenberg argues that the mortality of the Justinian Plague was far lower than previously believed. According to them, any direct mid-to-long term effects of plague were minor. However, the spread of Justinian plague may have caused the evolutionary radiation that gave rise to the currently extant 0ANT.1 clade of strains.[32][33]. ", PNAS, This page was last edited on 22 December 2020, at 15:19. : Harvard University Press, 1914), Vol. In 568, the Lombards invaded Northern Italy, defeated the small Byzantine army that had been left behind and established the Kingdom of the Lombards. [12] Research published in 2019 argued that the two-hundred-year-long pandemic's death toll and social effects have been exaggerated, comparing it to the modern third plague pandemic (1855-1960s). La peste de Justinien ou peste Justinianique (541-549 après JC) a été le début de la première pandémie de peste, la première pandémie de peste de l' Ancien Monde, la maladie contagieuse causée par la bactérie Yersinia pestis. [15][22] Gaul suffered severely, so it is unlikely that Britain escaped. Although a few dozen sources are assumed to refer to the plague, many provide only a terse sentence or two that simply acknowledge an outbreak with no additional details. La peste a été l'une des plus effrayantes maladies infectieuses de l'histoire : survenant en trois grandes pandémies successives depuis la peste de Justinien, jusqu'à la Peste noire du Moyen Âge et la peste en Asie et dans le monde entier dans les années 1880-1920, elle sévit encore de nos jours. Wiechmann I, Grupe G. Detection of Yersinia pestis DNA in two early medieval skeletal finds from Aschheim (Upper Bavaria, 6th century A.D.)", "Plague, Justinianic (Early Medieval Pandemic)", "Modern lab reaches across the ages to resolve plague DNA debate", "Plague DNA found in ancient teeth shows medieval Black Death, 1,500-year pandemic caused by same disease", "The Justinianic Plague and Global Pandemics: The Making of the Plague Concept", "The Justinianic Plague: An inconsequential pandemic? According to contemporary sources, the outbreak in Constantinople was thought to have been carried to the city by infected rats on grain ships arriving from Egypt. Des analyses menées en 2012 lors de la fouille d'une nécropole en Bavière ont confirmé que l'agent pathogène était Yersinia pestis[1]. "The Justinianic Plague: An inconsequential pandemic? Cependant L. Lester dans Their Plague and the End of Antiquity : The Pandemic of 541-750, considère que les dommages de la peste sur les Britto-Romains étaient plus grands que ceux subis par les Anglo-Saxons : il donne l'exemple de la disparition soudaine, probablement due à la peste de Justinien, de l'importante ville romaine de Calleva autour de 560. Grégoire de Tours qui rapporte le fait, parle de la maladie des aines[6]. [27][28], Genetic studies of modern and ancient Yersinia pestis DNA suggest that the origin of the Justinian plague was in Central Asia. Justinien parvient à conserver l'Italie mais, après sa mort, celle-ci est perdue pour l’Empire romain d'Orient qui n'en conserve que la partie méridionale. En 2012, une étude de paléomicrobiologie dans une nécropole en Bavière (Aschheim, près de Munich) datée de 500-700 ap. During the disease's four returns in his lifetime, he lost his wife, a daughter and her child, other children, most of his servants and people from his country estate.[17]. [7], Earlier samples of Yersinia pestis DNA have been found in skeletons dating from 3000 to 800 BC, across West and East Eurasia. [21], The plague's long-term effects on European and Christian history were enormous. La peste de Justinien, dite aussi pestis inguinaria ou pestis glandularia en latin, est la première pandémie connue de peste (les « pestes » précédentes restent incertaines quant à leur nature exacte). ", "Europe's Plagues Came From China, Study Finds", "Early Divergent Strains of Yersinia pestis in Eurasia 5,000 Years Ago", Mordechai, Lee, and Merle Eisenberg. As the empire tried to fund the projects, the plague caused tax revenues to decline through the massive number of deaths and the disruption of agriculture and trade. [29] After samples of DNA from Yersinia pestis were isolated from skeletons of Justinian plague victims in Germany,[30] it was found that modern strains currently found in the Tian Shan mountain range system are most basal known in comparison with the Justinian plague strain. 2019. E. Stein, Histoire du Bas-Empire. I, pp. Elle a sévi à partir de 541 jusqu'en 767, dans tout le Bassin méditerranéen, avec un épisode paroxysmique jusqu'en 592. Peste de Justinien S’en est suivi une décennie entière de manque de lumière et de chute des températures (les années les plus froides des 2300 dernières années) qui aurait alors entraîné un hiver prolongé, des mauvaises récoltes et, de facto, une famine généralisée. Les Sociétés en Europe du milieu du vi e siècle à la fin du ix e siècle. Les sources saxonnes de cette période sont silencieuses, car il n'y a pas de documents en vieil anglais au VIe siècle. Justinian, Edict IX.3; J. Moorhead 1994; Averil Cameron. modifier - modifier le code - modifier Wikidata. Grmek (dir.). [15] To feed its citizens, the city and outlying communities imported large amounts of grain, mostly from Egypt. Il faut toutefois noter un léger rebond de la production au cours des années 15 et 16. Elle n’eut sans doute pas l’aspect lourdement catastrophique et extraordinaire que certaines de nos sources présentent et que … En la bibliografía, la causa más aceptada de la pandemia es la peste bubónica, que posteriormente también causaría la pandemia llamada «peste negra» en el siglo XIV, aunque un estudio de 2011 ha señalado que los agentes patógenos de estas dos enfermedades son diferentes. On lui attribue également le mérite d’avoir créé une atmosphère apocalyptique qui a … [14] According to one view, the initial plague ultimately killed perhaps 40% of the city's inhabitants and caused the deaths of up to a quarter of the human population of the Eastern Mediterranean. Cette pandémie fut tout de même appelée « La Peste de Justinien », du nom de l’Empereur en place à Rome à cette époque. Maelgwn Gwynedd, roi du Pays de Galles, est supposé mort de la « peste jaune de Rhos » autour de 547. Current consensus accepts that it resulted in the deaths of between a quarter and half of the population of the Mediterranean, playing a key role in the fall of the Roman Empire. [19] In his Secret History, he records the devastation in the countryside and reports the ruthless response by the hard-pressed Justinian: When pestilence swept through the whole known world and notably the Roman Empire, wiping out most of the farming community and of necessity leaving a trail of desolation in its wake, Justinian showed no mercy towards the ruined freeholders. The number of deaths is uncertain. [1][8] Some historians believe the first plague pandemic was one of the deadliest pandemics in history, resulting in the deaths of an estimated 25–100 million people during two centuries of recurrence, a death toll equivalent to almost half of Europe's population at the time of the first outbreak. [15] Two other firsthand reports of the plague's ravages were by the Syriac church historian John of Ephesus[16] and Evagrius Scholasticus, who was a child in Antioch at the time and later became a church historian. Pendant l’hiver de 589, la peste de Justinien frappe lourdement Rome et lorsque le pape Pélage II, atteint à son tour, meurt le 8 février 590, la terreur des Romains est à son comble. Une des caractéristiques de la peste est la nécrose des extrémités par microembolie capillaire. Si la diffusion d'Égypte vers l'Occident est bien documentée, on ne sait pratiquement rien de son développement oriental au-delà de la Perse et vers l'Inde. J.-C.), où domina la forme bubonique frappa l’ensemble du bassin méditerranéen et peut donc être considérée comme la première « vraie » pandémie pesteuse. La peste de Justinien (vi e s. apr. Par la suite, elle se propage aussi à l'est, ravageant la Syrie ou la Mésopotamie[4]. Au-delà de l’empire, la peste frappe aussi la Perse et l’armée de Chosroès Ier, décimée, est contrainte de battre en retraite devant Justinien. [13][14], The Byzantine historian Procopius first reported the epidemic in 541 from the port of Pelusium, near Suez in Egypt. La dernière modification de cette page a été faite le 26 octobre 2020 à 11:06. La peste de Justinien, dite aussi pestis inguinaria ou pestis glandularia en latin, est la première pandémie de peste (les pestes précédentes restent incertaines quant à leur nature exacte). Certains chercheurs ont suggéré que la peste de Justinien s'est étendue au nord en facilitant la conquête anglo-saxonne de la Grande-Bretagne. H. B. Dewing, Loeb Library of the Greek and Roman Classics, (Cambridge, Mass. La peste de Justinien, dite aussi pestis inguinaria ou pestis glandularia en latin, est la première pandémie de peste (les pestes précédentes restent incertaines quant à leur nature exacte). The disease afflicted the entire Mediterranean Basin, Europe, and the Near East, severely affecting the Sasanian Empire and the Roman Empire and especially its capital, Constantinople. [1], In 2013, researchers confirmed earlier speculation that the cause of the Plague of Justinian was Yersinia pestis, the same bacterium responsible for the Black Death (1347–1351). La peste de Justinien et une série de catastrophes naturelles aboutissent à une profonde crise démographique dont les effets se font surtout ressentir après sa mort. Le dépeuplement des régions touchées, une baisse de virulence du germe causal sont des facteurs plausibles mais insuffisants. Funeral rites were often left unattended to, and the entire city smelled like the dead. Selon J.N. Quand l'épidémie s'apaise, ses troupes restent en Italie mais ne pourront faire mouvement vers le nord. [7] This finding suggests that the expansion of nomadic peoples who moved across the Eurasian steppe, such as the Xiongnu and the later Huns, had a role in spreading plague to West Eurasia from an origin in Central Asia. Les témoins historiques donnent l’Éthiopie et l’Égypte comme point de départ de la pandémie. Procopius,[18] in a passage closely modelled on Thucydides, recorded that at its peak the plague was killing 10,000 people in Constantinople daily, but the accuracy of the figure is in question, and the true number will probably never be known. Toutefois celle-ci a certainement affaibli le peuplement des régions méditerranéennes[9]. The rat (and flea) population in Egypt thrived on feeding from the large granaries maintained by the government. Et vers 548-549, la peste a aussi dévasté l'Irlande, selon la chronique de Bède le Vénérable. [6][7], The Plague of Justinian is the first and the best known outbreak of the first plague pandemic, which continued to recur until the middle of the 8th century. dans Histoire de la pensée médicale en Occident, vol.1, Antiquité et Moyen-Age, M.D. La peste de Justinien, dite aussi pestis inguinaria ou pestis glandularia en latin, est la première pandémie connue de peste (les « pestes » précédentes restent incertaines quant à leur nature exacte). La peste met un coup d'arrêt aux visées de Justinien en frappant ses troupes, dès lors incapables de se déplacer. La mort était subite ; il naissait dans l’aine ou dans l’aisselle une plaie semblable à la morsure d’un serpent ; et ce venin agissait tellement sur les hommes qu’ils rendaient l’esprit le lendemain ou le troisième jour ; et la force du venin leur ôtait entièrement le sens. They say that the plague might have caused high mortality in specific places, but it did not cause widespread demographic decline or decimate Mediterranean populations. À méditer1. For the series of plague pandemics, 541–767, see, Pandemic that afflicted the Byzantine Empire, and later northern Europe, John of Ephesus, Ecclesiastical History, part 2. [1][2][3] The plague is named for the Roman emperor in Constantinople, Justinian I (r. 527–565) who, according to his court historian Procopius, contracted the disease and recovered in 542, at the height of the epidemic which killed about a fifth of the population in the imperial capital. [20], As a result of the plague in the countryside, farmers could not take care of crops and the price of grain rose in Constantinople. [31] The strain of Yersinia pestis responsible for the Black Death, the devastating pandemic of bubonic plague, does not appear to be a direct descendant of the Justinian plague strain. L'analyse phylogénétique du matériel retrouvé confirme l'origine asiatique de la pandémie (souche génétique d'origine mongole), et infirme l'hypothèse minoritaire d'une origine africaine (à partir d'un foyer angolais). On ne peut cependant extrapoler à la population européenne totale, vu l'extension relativement limitée de la pandémie. Selon l'historien byzantin Procope de Césarée, l'épidémie débute en Égypte en 541 pour atteindre Constantinople au printemps 542 où elle fait plus de 10 000 morts par jour[2] ; elle suit les voies de commerce du Bassin méditerranéen, ravage à plusieurs reprises l’Italie, les côtes méditerranéennes, remonte le Rhône et la Saône, atteint même l’Irlande et la Grande-Bretagne[3]. «  … on compta, un dimanche, dans une basilique de saint Pierre [Note : ville de Clermont], trois cents corps morts. La peste si souvent évoquée fut un événement important du règne de Justinien, et l’armée byzantine y fut sans doute sévèrement confrontée. Procopius, History of the Wars, 7 Vols., trans. ». A Constantinople, on compte 2 vagues. L'intensité de ces conséquences est toutefois contestée par plusieurs historiens ou chercheurs[10],[11]. Pour plus d’informations sur le sujet, rendez-vous sur la chaîne YouTube du Centre de Recherche en Histoire Internationale et Atlantique. La peste de Justinien aurait eu des conséquences majeures pour l'histoire de l'Europe et de la Chrétienté. Elle arriva vers le milieu dit onzième mois, et selon ce qu’on lit dans le prophète Ézéchiel (9, 6) : Commencez par mon sanctuaire, elle frappa d’abord le pape Pélage, qui en mourut presque aussitôt. Naissance de Justinien Justinien (Imperator Caesar Flavius Petrus Justinianus Sabbatius Augustus) naît en 482 en Illyrie. Écrit par Jacqueline BROSSOLLET, Georges DUBY, Gabriel GACHELIN, Jean-Louis MIÈGE, Universalis • 20 393 mots • 15 médias Dans le chapitre « La peste de Justinien » : […] « Vers 542 éclata une épidémie qui consuma presque tout le genre humain », écrit Procope de Césarée, qui en fut témoin direct. Des analyses menées en 2012 lors de la fouille d'une nécropole en Bavière ont confirmé que l'agent pathogène était Yersinia pestis .

Tajine Poterie Culinaire, Albanie U21 Vs Kosovo U21, Se Marier Avec Un Turc En Turquie, Liste Diplôme Universitaire Montpellier, Salim Kechiouche Shaïn Boumedine, Horaire De Travail Word, Tout Calculer Surface,